Création d’un pôle d’excellence

Affichages : 2385
logo SYVADE

La valorisation du biogaz

Dans le cadre de la réhabilitation de la Décharge, le SYVADE de la Guadeloupe a pour obligation réglementaire de collecter, puis valoriser ou détruire le biogaz.

Le SYVADE a, dans un premier temps, fait le choix de le détruire par voie thermique en torchère.

 

Cette technique de combustion par torchère permet de limiter l’impact du biogaz sur l’effet de serre. En effet, une des composantes du biogaz, le méthane, est alors transformée en dioxyde de carbone, gaz ayant un effet de serre nettement inférieur à celui du méthane.

Aujourd’hui, le SYVADE veut valoriser le biogaz produit et capté sur l’ensemble du site de la Gabarre.

Dans ce cadre, le Syndicat mettra à disposition d’un concessionnaire la totalité du biogaz produit et capté sur le site de la Gabarre et un terrain pour la mise en place des installations de valorisation du biogaz. Le concessionnaire aura à sa charge la transformation de toute ou partie du biogaz capté en énergie électrique et éventuellement en chaleur.

Celui-ci assumera intégralement le risque industriel de l’opération. Il aura donc la charge financière de la totalité des prestations nécessaires à l’opération de valorisation et à la vente de l’électricité et éventuelle réutilisation de la chaleur.

De son côté, le SYVADE percevra une rémunération décomposée en :

Cumulée à la certification ISO 14001, la mise en place de cette installation permettra de faire diminuer la Taxe Générale sur les activités polluantes (TGAP passant de 24 € à 15 €) versée en fonction des tonnages stockés sur le site.

Un appel d’offres est en cours. L’attribution du marché est prévue pour décembre 2014.

Le projet de ferme solaire

Le SYVADE projette de développer sur son domaine un projet de ferme solaire consistant à exploiter sur plusieurs hectares des panneaux solaires productifs d’électricité afin de revendre cette énergie produite.

La construction de cette ferme solaire serait confiée à un opérateur privé spécialiste dans le domaine des énergies renouvelables.

A ce jour, ce projet est évalué à 10 millions d’euros d’investissement initial et pourrait rapporter entre 1,2 et 2,2 millions d’euros de chiffres d’affaires par an selon le périmètre retenu.

Le SYVADE souhaite que le constructeur de la ferme assume le financement de l’investissement initial et exploite la ferme solaire.

Une partie des recettes tirées de cette exploitation sera reversée par l’exploitation en contrepartie de l’utilisation du domaine du SYVADE.

Dans ce contexte, le SYVADE a lancé une analyse sur le montage juridique le plus pertinent pour mener à bien un tel projet et pour répondre à ses préoccupations en termes de bonne gestion de son domaine et d’actions en matière de développement durable.

Le schéma juridique qui a été retenu est le bail emphytéotique. Une procédure d’appel d’offres est en cours. L’attribution du marché est prévue décembre 2014.

Notre site utilise des cookies pour mesurer l’audience et les usages de nos visiteurs, et vous offrir la possibilité de partager les contenus sur les réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.