Les Guadeloupéens et le tri sélectif : des résultats encourageants en 2013 !

Affichages : 2231
Tri sélectif

Le SYVADE et les 17 collectivités membres qui le composent ont beaucoup progressé depuis la mise en place de la collecte sélective.

De 0 en 2009, nous sommes passés à près de 780 bornes installées avec une couverture totale de notre territoire en 2013 (une densité de points d’apport volontaire supérieure au barème de soutien d’ECO-EMBALLAGES).

 


Après une période de stagnation liée notamment à l’exécution défaillante du marché de communication de la société A4 environnement et à la fin des contrats des ambassadeurs de tri, les tonnages en verre et en emballages ménagers ont atteint 3 496 T en 2013 contre 2 795 T en 2012 soit une augmentation entre 2012 et 2013 de 25%.

Les guadeloupéens doivent être félicités pour ces résultats très encourageants. En effet, sur le plan national, dix- huit années (1974 à 1992) ont été nécessaires pour passer de 0 à 14kg par habitant et par an pour le verre recyclé.

Pour que le Français de l’hexagone accepte de devenir trieur, la vente du verre par les collectivités au verrier fut un puissant catalyseur proposé par l’industrie verrière. Dix-huit autres années ont été nécessaires pour passer de 14kg à 28kg par habitant et par an. S’agissant du plastique, les résultats de la France hexagonale qui sont de 46% de tonnages recyclés ont été au bout de vingt ans.

Ces bons résultats de 2013 du SYVADE ont été obtenus alors que le barème proposé par ECO-EMABALLAGES est une reprise à coût zéro des matériaux livrés au centre de tri et que le SYVADE dépense chaque année environ 2,5 millions d’euros en fonctionnement pour la collecte sélective.

Même s’il existe quelques disparités entre les communes, les guadeloupéens ont adhéré au tri et sont prêt à poursuivre l’effort dans ce domaine, en le décuplant. Le SYVADE continuera son action de sensibilisation grâce à la mise en place d’une nouvelle stratégie de communication intégrant les différents piliers du développement durable : enjeux économiques, enjeux environnementaux et enjeux sociaux.

Fort de l’expérience accumulée au cours des 4 dernières années avec la mise en œuvre de contrats aidés dans le cadre du tri sélectif, le SYVADE a ainsi recruté 18 jeunes en contrat avenir, le 15 septembre 2013, afin d’entretenir la motivation des acteurs, et améliorer la qualité et la quantité des emballages collectés. La démarche nouvelle que nous leur proposons est de contribuer à l’intérêt collectif et au développement durable de notre pays, en étant nos ambassadeurs, tout en assurant leur accompagnement individualisé par la formation.

Notre site utilise des cookies pour mesurer l’audience et les usages de nos visiteurs, et vous offrir la possibilité de partager les contenus sur les réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.